ACCUEIL | ACTUALITE | ASSOCIATION | FORUMS | LIENS

Forum de l'APNEL

Les forums pour échanger sur le naturisme en liberté

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 31-05-2016 08:32:27

jfreeman
Administrateur

Très belles performances médiatiques de Jérôme Jolibois

Voici répertoriées quelques très belles performances médiatiques de Jérôme Jolibois


Jérôme a commencé à promouvoir sérieusement cette douzième édition de la cyclonue belge.
Ainsi, nous avons pu apprécier son talent lors d'un célèbre "late-night show" à l'américaine :
https://www.rtbf.be/auvio/detail_le-dan … id=2113918
Cyclonudista et Velofabrik à partir de 29:30mn


A l'APNEL, nous sommes évidement très satisfaits du talent de notre administrateur pour la Belgique smile



20160527_dan_lan_show_1.jpg


20160527_dan_lan_show_2.jpg


20160527_dan_lan_show_3.jpg


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#2 31-05-2016 11:58:44

dany_kilt
Membre

Re : Très belles performances médiatiques de Jérôme Jolibois

Il est super comme représentant mondial de la nudité
Félicitation
Malheureusement vu mon état de santé je ne peut pas faire de vélo mais ce serai avec plaisir que je l'accompagnerai nu sans problème dans une autre émission


Mon rêve pouvoir vivre nu de partout

Hors ligne

#3 04-01-2018 18:48:34

jfreeman
Administrateur

Re : Très belles performances médiatiques de Jérôme Jolibois

20171222_jerome.jpg


Jérôme Jolibois (52 ans) est une légende bruxelloise. On le trouve souvent nu dans les cafés et restaurants à proximité de la Bourse de Bruxelles. Jérôme est un naturiste fier qui n'a pas honte de se montrer publiquement nu. Jerome est aussi actif politiquement, car en tant que membre du parti francophone Ecolo, il organise chaque année le Cyclonudista à Bruxelles, une course cycliste pour les nudistes. Avec cela, il veut attirer l'attention sur la vulnérabilité du cycliste à Bruxelles.


On nous a permis de sortir pour une nuit avec lui.


Source : http://www.21bis.be/naakt-op-cafe-jerom … oude-weer/


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#4 18-09-2019 14:15:52

jfreeman
Administrateur

Re : Très belles performances médiatiques de Jérôme Jolibois

20190918_jerome_ilico.jpg



"J’aime vivre nu et tout le temps"


Jérôme Jolibois est un "nudien militant". Il se bat pour pouvoir vivre nu au quotidien et si possible au sein des espaces publics.


Vous l’avez peut-être déjà croisé à Bruxelles dans un bar ou une discothèque en vous demandant pourquoi il se promène nu. Jérôme Jolibois est ce qu’on appelle un nudien, à ne surtout pas confondre avec un nudiste. Les nudiens ne considèrent pas la nudité comme un art de vivre, mais comme un droit fondamental qu’ils veulent pouvoir exercer dans l’espace public, parmi les autres.



Vous vous présentez comme un nudien militant. Qu’est-ce que cela signifie ?


Je me présente surtout comme multi-militant. Je milite évidemment pour la nudité, mais aussi pour les droits de l’homme, pour plus d’action sociale - je suis vice-président du CPAS de la Ville de Bruxelles -, au sein d’Écolo pour un changement d’économie et de paradigme, et aussi dans mon vrai travail rémunéré, je suis responsable administratif et financier de l’asbl Pro Vélo, qui promeut le vélo.



La plupart de ces activités ne vous permettent pas de vivre nu…

Non. Notre monde est textile. La plupart du temps, je suis nu. Nudien, c’est être nudiste au quotidien.

C’est vous qui vous nommez ainsi ?

Je ne suis pas un nudiste de vacances, qui va juste 15 jours par an nu sur une plage. Je suis plus qu’un naturiste. J’ai une philosophie de vie et je ne veux pas la cacher. J’ai choisi le mot nudien pour vraiment exprimer cette petite différence. La nudité est quelque chose de très sain au niveau moral. Et donc on doit la promouvoir. Et la meilleure manière est de montrer que ça n’a rien de choquant.



Vous considérez que la nudité est un droit fondamental ?


Plus que ça ! Non seulement, j’estime que c’est un droit fondamental. Nous sommes nus. Quand on prend sa douche, on est nu. On naît nu… Je ne nie pas l’intérêt du vêtement. Dans certaines professions, ça peut être dangereux d’être nu. Quand il fait froid, évidemment, j’adore m’habiller. Et quand je m’habille, j’aime être bien habillé. Mais le problème est que, depuis pas mal de temps, on cantonne la nudité à la sexualité et on hyper-sexualise les corps dans les publicités, mais aussi dans les films… Dans les années 60/70, il y avait régulièrement des scènes de nu avec des gens dans leur salle de bain, de la nudité normale. Aujourd’hui, quand il y a de la nudité, il y a obligatoirement sexualité. Ça ne va pas. Et les jeunes sont plutôt complexés par leur physique parce la nudité est connotée sexualité et parce qu’on ne montre plus que des corps nus parfaits. Et donc tout le monde se trouve forcément moins bien que ces gens parfaits. Ça crée une tension sexuelle entre les hommes et les femmes, ou entre des hommes et entre des femmes. Ça crée un malaise profond parce qu’on se sent dévalorisé constamment. Je pense qu’on a besoin de se réapproprier cette nudité collective qu’il y avait dans les clubs de sport avant, où les douches étaient collectives, maintenant elles sont individuelles. Tout ça crée une vraie agressivité et un vrai malaise qu’il faut traiter.



Vous vous battez pour pouvoir vivre nu au quotidien et si possible au sein des espaces publics…


Surtout les parcs et les endroits naturels. Depuis 10 ans, je suis administrateur de l’APNEL, l’Association pour la promotion du naturisme en liberté, qui a plusieurs missions. La première est de faire connaître ce mode de vie. Le naturisme n’est pas sexuel. On aime bien aller se balader nu dans les forêts et on trouve que c’est normal. La nudité n’apparaît nulle part dans les textes de loi. La nudité est un état naturel. Et au final, elle choque très peu de gens. Au bout de 5 minutes, quand on est en face de quelqu’un de nu, on ne s’en aperçoit plus, on est face à un humain et on le regarde dans les yeux, comme on fait avec une personne habillée. C’est ça que je revendique. Et parfois, je vais un peu plus loin en allant dans des bars ou des discothèques.


"Je ne me mets pas nu dans l’intention de choquer"



Pourquoi aimez-vous vivre et être nu ?


C’est notre nature humaine. Quand on met des chaussettes et des chaussures aux nouveaux nés, la première chose qu’ils font, c’est de les enlever. On doit apprendre à un humain à garder ses vêtements, même quand il n’en a pas besoin. On ne s’habille plus parce qu’on a froid, on s’habille parce qu’il fait froid. C’est une notion différente. Il peut faire froid dehors et je peux ne pas avoir froid, si je fais du vélo ou si je marche à une allure importante. 8°C est suffisant pour un être humain, quand il est en activité. Aller nager nu - beaucoup de gens ont osé - fait une différence énorme. On sent l’eau, les mouvements, la circulation et les sensations ne sont pas coupées par un vêtement.



Est-ce autorisé de se promener nu en ville ?


Des lois interdisent l’attentat aux bonnes mœurs, mais aucune n’interdit la nudité. Mais pour qu’il y ait attentat aux bonnes mœurs, il faut qu’il y ait une volonté de nuire. Mais je ne me mets pas nu dans l’intention de choquer.



Quelle notion avez-vous de la pudeur ?


Je n’ai pas une pudeur particulière au niveau du corps, mais je pense que c’est plus sain. Si on est bien dans son corps, il n’y a aucune raison d’avoir une pudeur.


"J’ai toujours aimé être nu, depuis petit"



Depuis quand avez-vous ce mode de vie ?


J’ai toujours aimé être nu, depuis petit. Par contre, de façon très consciente, à partir de 18 ans, dès que j’ai pu me déplacer pour aller dans un centre naturiste, j’y suis allé. Ça m’a aidé dans mes complexes. À l’époque, j’étais assez complexé comme, je pense, la plupart des adolescents. Ça m’a complètement décomplexé, parce que je voyais d’autres adolescents, des jeunes, des vieux… Puis, après, j’ai eu la chance de faire mes études dans une grande ville où il y avait des séances de natation naturistes. Ça m’a aussi fait beaucoup de bien. Quand on est nu, la pression artérielle diminue. On est fait pour être nu. Et c’est depuis 2010 que j’ai voulu communiquer sur ce mode de vie.



Vous sentez-vous marginal ?


On est tous marginal, on est tous une minorité, sexuelle, physique, d’éducation, d’origine… Et c’est ça qui est important. Et il faut défendre les minorités. Mais depuis 2, 3 ans, de plus en plus de gens essaient le naturisme. Et près de la moitié des 25/35 ans veulent l’essayer.


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#5 19-09-2019 06:43:19

BAREFOOTER
Membre

Re : Très belles performances médiatiques de Jérôme Jolibois

Bravo à lui, pour son état d'esprit et la justesse de ses réponses


Fabrice du 94 (Val de Marne) 


adh3.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10