ACCUEIL | ACTUALITE | ASSOCIATION | FORUMS | LIENS

Forum de l'APNEL

Les forums pour échanger sur le naturisme en liberté

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 21-09-2008 20:53:30

jfreeman
Administrateur

Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe


Cela fait des années que Steve se bat en solitaire, avec détermination,
contre la nudophobie de nos sociétés archaïques, mercantiles et superficielles.
Un forum consacré à son combat existe sur Internet :
http://groups.yahoo.com/group/naked-walk/
Un site également : www.nakedwalk.org vous permet aussi d'avoir des nouvelles et son adresse pour lui envoyer une lettre en prison.


     steve.jpg


      Stephen Gough
      Human Rights Political Prisoner
      Segregation Unit
      HMP Barlinnie
      Glasgow
      G33 2QX


Etre incarcéré pour des idées de liberté, nous savons bien ce que c'est en terme de solitude.
Aussi, je vous invite à lui envoyer un petit mot si possible en anglais (en utilisant éventuellement
un traducteur informatique http://chaines2-c.free.fr/index.php?cat=192).


Honte à tous ceux qui s'acharnent sur un homme nu !
http://www.bebo.com/Profile.jsp?MemberId=3593770706


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#2 21-11-2008 13:13:45

Cecheznu
Nouveau membre

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Bonjour Jacques,
La compagne de Steve Gough mériterait qu'on la valorise un peu plus, ou souhaite-t-elle rester effacée ? pourtant elle a aussi fait preuve de courage et de pugnacité en accompagnant nue Steve. En plus sur la vidéo  de la transrandonue britannique elle est souriante et le naturisme en liberté passe beaucoup mieux lorsque les femmes participent (Sylvie), cela serait dommage de ne pas profiter de l'engagement de Melanie Roberts (compagne de Steve) au profit du naturisme en liberté européen.
Finalement, combien de temps Steve Gough sera-t-il resté en prison, pour avoir revendiqué son droit à la nudité ?
A+
Christian Ch


Christian du 76 (Seine Maritime)

adh3.jpg

Hors ligne

#3 16-03-2009 21:43:51

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

200902stevegough.jpg


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#4 17-03-2009 23:14:41

Bernard Boase
membre

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Je viens de reçevoir une lettre de Steve, dont le contenu peut être partager. Pour le moment, il y a là-dedans deux faites d'intérêt :


(1) On l'a transféré récemment de Barlinnie (Glasgow) à la prison de Perth (toujours en Écosse) dont l'adresse est maintenant :


Stephen Gough
Prisoner No. 81590
Segregation Unit - HMP Perth
3 Edinburgh Road
PERTH PH2 8AT
ÉCOSSE


Écrivez-lui tous, même en français (mais peut être mieux en anglais) !


(2) Il a changé son avocat, et croit qu'il reçevra des bons conseils et aussi (plus importante) que le nouveau avocat va représenter mieux que le dernier la logique que Steve continue à proposer, et qui doit clarifier son innocence.

Dernière modification par Bernard Boase (17-03-2009 23:15:34)


Bernard (GB)

Hors ligne

#5 29-04-2009 15:10:23

Bernard Boase
membre

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Ce matin, encore une lettre reçue de Steve -- la troisième dans les six semaines passées.

Le texte (anglais) des trois lettres se trouve à nakedwalk.org sur cette page.


Bernard (GB)

Hors ligne

#6 30-04-2009 20:42:32

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Je viens de lire sur la liste http://groups.yahoo.com/group/naked-walk/
que quelqu'un nous interpellait pour considérer qu'assis tranquillement sur notre séant
nous étions tous coupables d'apathie vis à vis de son "mathyr".


aif.jpg
Il évoquait l'idée de prendre contact avec "Amnesty International"
cette célèbre organisation de défense des Droits de l'Homme.

J'ai aussitôt envoyé, à titre personnel, ce courrier :

Madame, Monsieur, Bonjour,

Je suis un militant de l'Association pour la Promotion du Naturisme en Liberté.
En effet, les naturistes ne supportent plus d'être enfermé, sans raison valable,
dans des "camps" sous le prétexte que leur nudité insupporte
une petite minorité d'individus nudophobes.

Ce militantisme revêt une dimension internationale.
Dans certains pays, la tolérance est relativement acceptable mais dans d'autres,
le simple fait de d'être naturiste peut vous conduire en prison
et parfois même condamné à mort.

En Grande Bretagne, un pacifiste Steve Gough, est emprisonné pour des années
car il refuse de porter un vêtement malgré les injonctions d'une "justice" obstinée.
C'est probablement l'un des derniers prisonniers politiques en Europe.

C'est scandaleux mais nous sommes impuissants à pouvoir l'aider. Que faire ?
Bien sur, vous avez évidement des cas plus graves à soutenir.
Mais, sincèrement, le jour où le tabou de la nudité sera vaincu,
un immense progrès pour l'humanité sera réalisé.

____________________________

Je sais bien que l'on a tous beaucoup de bonnes raisons pour ne rien entreprendre,
mais, avec quelques dizaines de courriers de soutien, nous pourrions bien faire reculer
toutes ces montagnes d'intolérance, d'injustice et de discrimination.


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#7 03-06-2009 20:55:12

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

To go or not to go ?


Bonsoir à tous,


Cela fait un petit moment que l'on envisage d'aller faire,
avec Sylvie, une petite visite chez les hommes en jupettes.


Pas spécialement pour acheter un kilt, mais surtout pour tenter
de visiter ce prisonnier qui nous est très cher : Steve Gough.
Il est donc actuellement enfermé dans cette sinistre prison de Perth :
http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/scotland/4816368.stm


De plus, du point de vue transport, il y a des opportunités :
http://www.ryanair.com/site/FR/
Aller/retour 25 €   


Aller le samedi 4 juillet 2009
Paris (Beauvais) (BVA) 22h50
Glasgow (Prestwick) (PIK) 23h20


Retour le mardi 7 juillet 2009
Glasgow (Prestwick) (PIK) 06h40
Paris (Beauvais) (BVA) 09h10


Si quelqu'un souhaite faire le voyage avec nous, ce sera avec plaisir.
A quatre, ce serait l'idéal pour louer une auto par exemple.


D'autre part, nous sommes à la recherche d'aide et d'information
d'autant que l'avion arrive très tard et que l'on ne connait pas du tout cette région.
Enfin, si un anglophone pouvait nous aider à obtenir un accès au parloir de la prison de Perth...


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#8 07-07-2009 21:58:37

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

La place de l’homme juste est aussi en prison.
The true place for a just man is also in prison.

Thoreau Henry David

http://fr.wikipedia.org/wiki/Henry_David_Thoreau


Nous avons donc pu rencontrer Steve Gough,
lundi 6 juillet au parloir de sa prison de Perth en Ecosse.
Un grand moment de bonheur partagé après tant et tant de difficultés.



         2010steve2.jpg


Depuis trois ans, il est en prison pour défendre les libertés individuelles
et, en particulier le droit d'être nu. Sa dignité, son courage, son humanité
font vraiment contrastes avec l'obstination coupable et stupide des autorités.


Notre compte rendu complet sur cette visite va d'ailleurs suivre...


ecosse6.JPG


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#9 08-07-2009 17:03:51

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Rambler appears in court - in the nude
Jul 3 2009 by Les Stewart, Perthshire Advertiser Friday


A FORMER Marine, dubbed ‘The Naked Rambler,’ was allowed to appear at Perth Sheriff Court yesterday afternoon without any clothes.
But 50-year-old Stephen Gough was warned by Sheriff Michael Fletcher that he would have to cover up when he faces trial later this month on a breach of the peace charge.


Gough, of Chamberlayne Road, Eastleigh, Hampshire, denied that on June 18, in Perth’s Edinburgh Road, he walked naked in a public place.
The charge also alleges that he refused to wear any clothes when asked to do so and indicated that he had no intention of wearing any.


Sheriff Michael Fletcher ruled on June 19 that it would be too disruptive to allow the accused to appear naked in open court. While he remained in the cells, he was represented by solicitor Billy Sommerville.


But Gough represented himself at yesterday’s brief hearing and the court was temporarily closed to the public. When asked to confirm his plea, Gough said “not guilty” and told the sheriff he would be conducting the trial himself.


Asked if he was ready to proceed to trial, he replied : “As ready as I can be.”
Depute fiscal Janine Bates said the Crown have two police witnesses and were ready to proceed to trial.
Sheriff Fletcher told him : “The trial will take place here on July 16.”
But he added : “You will not be allowed to attend without covering yourself. Do you understand that ?”


Gough stated : “I do. It seems to be different every time.
” Sheriff Fletcher said : “I have just told you what it will be this time,” to which the accused replied : “That’s news to me.” Telling him that he “better take that on board,” Gough was remanded in custody meantime.


There is provision under the 1995 Criminal Procedure (Scotland) Act for the court to hear and dispose of the case in the accused’s absence.


PS Si vous êtes courageux et capable d'en assurer la traduction, d'avance merci !


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#10 19-07-2009 21:36:10

Bernard Boase
membre

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

PS Si vous êtes courageux et capable d'en assurer la traduction, d'avance merci !

Peut-etre, mais en attendant...

Jeudi le 16e juillet Steve devait se presenter a la cour avec le resultat: encore une annee en prison. Rapportage
BBC News Online ici

(Mes excuses: pas d'accents sur ce petit ordinateur).


Bernard (GB)

Hors ligne

#11 03-09-2009 07:23:56

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Sur notre dépliant papier présentant l'APNEL, nous faisons référence au Petit Prince.
Dans le livre "Jonathan Livingston, Le Goeland"  Steve Gough note qu'il existe une certaine analogie
entre ces deux auteurs, épris de liberté.

Extrait de sa dernière lettre

gough1.gif


Extrait du film tiré du roman de Richard Bach : "Jonathan Livingston, Le Goeland"
Extrait du roman d'Antoine de Saint-Exupéry : "On ne voit bien qu'avec le coeur"


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#12 15-10-2009 21:06:21

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Nous souhaitions vous faire partager cette lettre de Steve Gough, en date du 24 juillet 2009.
Sylvain, alias Dekan, nous a aidé à la traduire en français.
N'hésitez pas, à votre tour, d'en améliorer, si nécessaire, la traduction.

_______________________________________________________________________


20090724sg1.gif


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#13 15-10-2009 22:04:18

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

20090724sg2.gif



Excusez-moi de ne pas vous avoir répondu plutôt mais j'attendais la fin de mon jugement.


Merci pour votre lettre et ces informations. Il me semble très étrange que, à chaque fois que j'entends
parler à la radio d'une visite pour moi, c'est de la part de Français !
Comme je le disais la situation, ici, est bizarre. La WNBR (cyclonue) semble être bien rentrée dans les
mœurs et a un succès grandissant.
Inversement, l'intérêt pour mon cas et les soutiens s'amenuisent. Quand je dis "moi", c'est pour ce que
je fais afin de rendre les gens sensibles au droit d'être libre et de mener nos vies comme bon nous semble
tant que nous ne faisons pas de mal à notre prochain.


Quel est donc le problème ?
"Celui qui n'agit pas parce que ce n'est pas coutumier ne fait plus de chois. Il se conforme à une coutume
tout simplement parce que c'est une coutume, il ne s'éduque pas, ne se développe pas et il n'a pas besoin
de plus de faculté que les singes (ils ne sont dotés que de la capacité d'imitation). Lire John Stuart Mill :
"on liberty", c'est un bon ouvrage !


Mon procès s'est bien passé. Je suis pourtant toujours coupable et puni de 12 mois pour "troubles à l'ordre
public" et 4 mois pour "mauvais comportement"  (5 mois à faire après les réductions de peine). 
Mais j'ai beaucoup appris car j'ai été admis au tribunal nu et me suis défendu moi même.
Quand je dis "admis nu", il faut savoir que le sheriff (juge) à installer du papier kraft autour de l'endroit
où je me tenais pour éviter que mon sexe soit visible. En vous écrivant aujourd'hui cela, j'en ris encore
tellement c'est absurde !


Le fait que j'étais supposé innocent jusqu'à ma condamnation et le fait qu'ils aient mis du papier pour me
cacher est bien la preuve qu'il s'était déjà fait une opinion sur la culpabilité de mon corps.
Ce préjugé était une mauvaise chose.
Mais, je me suis bien défendu. J'ai demandé aux deux témoins (des policiers) s'ils considéraient
que le corps humain était en soit source de danger, d'indécence ? Etait-il nuisible ou effrayant ?
Ils ont répondu par la négative. Ensuite, je leur ai demandé si je faisais quelque chose de dangereux ?
Ils répondirent également "Non".


Mais je réalise que la police et la justice (et beaucoup de gens) sont convaincus qu'être nu en public
est un crime (ou une indécence), même si aucune loi ne le dit franchement.
Cette croyance erronée, je vais devoir l'isoler, la décortiquer, la mettre en exergue.
Cette fois-ci, je suis un peu passé à coté.
Le trouble à l'ordre public ne peut être invoqué contre une personne paisible.
J'ai démontré par mes questions que ces témoins n'avaient aucune raison de m'arrêter sur ces simples bases.
Ce fut leurs préjugés sur la nudité en public et non ce qui s'est réellement passé qui a fait qu'ils m'ont arrêté
et condamné ! En d'autres termes, il me faudra à l'avenir briser ce concept de conditionnement mental
(disons lavage de cerveau), transmis d'années en années, de générations en générations.
Il me faut être clair et mes arguments doivent être solides.
Il faudra probablement beaucoup d'effort et de persévérance pour finalement faire exploser cette bulle
d'ignorance. Mais c'est un combat salutaire et je le mènerai à bien.
J'ai d'ailleurs fait appel de la décision du tribunal.


J'étais heureux de vous rencontrer tous les deux.
C'est bon de savoir que je suis compris dans cette passion pour la liberté…


Prenez soin de vous,


Amitié,


Steve


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#14 10-11-2009 07:46:02

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

SVP Quelques minutes de votre précieux temps pour envoyer une carte de Noël à Steve Gough,
toujours enfermé dans la prison de sa majesté (HMP : Her Majesty's Prison) à Perths, en Ecosse :

Stephen Gough
Human Rights Political Prisoner No. 81590
Segregation Unit
HMP Perth
3 Edinburgh Road
PERTH PH2 8AT


map1.gif         200911cartenoel2.jpg



Source : http://www.naturistholiday.info/a/1027/Default.aspx


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#15 14-11-2009 10:42:19

jeromej
Nouveau membre

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Mieux vaux tard que jamais. Je viens (enfin) d'envoyer une longue lettre à Stephen.
J'espère lui apporter par ce geste un peu de réconfort et l'encourager dans son combat.

Jerome (Bruxelles)


Jérôme J de Bruxelles - Membre

adh3.jpg

Hors ligne

#16 20-12-2009 13:53:16

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Lettre de Stephen Gough en date du lundi 30 novembre 2009

Vous trouverez ci-dessous le texte manuscrit de sa dernière missive en date du 30 novembre 2009.
Il nous confirme, une fois de plus, sa volonté de faire de ses courriers, des lettres ouvertes
à tous les femmes et les hommes de bonne volonté.

Ce texte met donc toujours en lumière son combat en faveur de la liberté la plus basique :
Celle de ne plus avoir honte du corps, étape essentielle à la liberté d'être !
A noter qu'il nous signale aussi sa libération le jeudi 17 décembre et sa probable nouvelle arrestation.

20091130steve1.gif
20091130steve2.gif


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#17 20-12-2009 14:45:11

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Ma fille Aline a bien voulu m'en faire la traduction en français wink


Chers Jacques + Sylvie,


Merci pour votre lettre. J’espère que vous allez bien.


Je n’avais pas réalisé que le livre "Jonathan Livingston Seagull" était sorti en salle. Il faudra que je vois ce film un de ces jours ! Je devrais être libérer le 17 décembre 2009. Mais je resterai nu et je m’attends à être, de nouveau, arrêté devant les portes de la prison.


Pleins de choses m’arrivent en ce moment mais, comme d’habitude, à l’intérieur de moi-même plutôt qu'un changement de circonstances extérieures. Comme toujours, c’est de la façon dont nous nous sentons intérieurement qui est important, car cela détermine la direction que toutes les autres choses vont prendre… au final.


S'il vous plait, n’hésitez pas à communiquer tout ce que j’écris. Je sais bien comment les autres m’ont inspirés et m’ont aidés à voir les choses d’une manière différente. Je sais aussi que les gens qui se sentent si fort concernant un problème, qui sont prêts à supporter l’adversité pour leur cause, sont ceux qui m’inspirent le plus et je suis sûr que cela marche de cette façon pour les autres aussi. Après tout, nous sommes tous des humains and nous partageons les mêmes peurs et les mêmes désirs sur des problèmes de fond, surtout lorsqu’ils sont universels, tels que la justice, la légalité et la liberté.


J’ai été surpris que l’Espagne (et surtout Barcelone), était si progressiste. C’est aussi encourageant de voir que ce n’est pas juste dans les Nations Européennes que les rassemblements nus ont lieu. Encore une fois, nous sommes tous des êtres humains. Donc, cela ne devraient pas être ressenti comme une surprise. Le fait que nous soyons capables de communiquer aussi facilement avec l’internet signifie que les messages peuvent être diffusés bien plus vite et plus largement qu’auparavant.


Mon appel en justice a été jugé comme abandonné par la Haute Cour, car je n’avais pas transféré la déclaration faite par le juge à mon procès, qui était biaisé.
Ainsi, je suis en train de faire appel auprès d’une juridiction indépendante (appelée la "Scottish Criminal Case Review Commission"), pour une révision de mon jugement. Si ma demande est renvoyée à la Haute Cour avec leur soutien, cela devrait ajouter du poids pour ma cause. Alors, cela pourrait mieux marcher à long terme.


Comme j’ai pu le dire avant, plus j’apprends à comprendre les lois et le fonctionnement du système, plus je réalise que lorsque la demande est posée de façon honnête et aux plus hauts standards (institutions), c’est en ma faveur, étant donnée que son fondement est fait de vérité et de raison. Par conséquent, je n’ai rien à craindre mais tout à gagner; mon cas étant examiné de plus près et pris plus sérieusement.


C’est alors encourageant de savoir qu’en Espagne et dans d’autres pays, ils interprètent les mêmes lois en permettant aux gens d’être nu. Donc cela ne dépend que de l’interprétation, et plus spécifiquement, l’interprétation des lois d’une façon plus ouverte et éclairée ; ce qui fait la différence.


Finalement, le résultat ne peut être que dans un sens : plus de liberté pour la tolérance ou un meilleur mot "l’acceptation" des autres, qui ne peut arriver que lorsque nous nous acceptons nous-mêmes. On ne peut pas avoir l’un sans l’autre. Et, plus tu es accepté, plus tu es libre. Encore une fois, les deux vont main dans la main. Par conséquence, la phobie du corps doit cesser, étant donné que cela a une incidence pour avoir des êtres humains plus pacifiques et harmonieux dans ce monde.


Ceci, du moins, a été ma propre expérience : Je n’aurais pas pu grandir au-delà des limites que mon esprit s’est fixé sans tout éteindre et chaque chose qui signifie de laisser aller toutes les restrictions de l’esprit ; et cela résulte par un comportement plus libre et plus spontané. Bien sûr, une fois encore, notre monde interne est réfléchi à l’extérieur ; comment pourrait-il en être autrement ?


Cela, bien évidemment, demande de défier un monde, dans l’ensemble, qui s’accroche au passé et les peurs changent. C’est notre challenge, comme Thoreau a dit en 1846 : * "Durant ma courte expérience de ma vie humaine, j’ai trouvé que les obstacles extérieurs, s’il y en a, n’étaient pas des Hommes vivant, mais des institutions mortes".


Amicalement,


Steven



* "In my short experience of human life I have found that the outward obstacles which stood in my way were not living men - but dead institutions." Henri David Thoreau, Journal 1846


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#18 15-01-2010 22:21:09

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

La justice écossaise prise au piège de sa rigidité obscurantiste


Sources :
The Independant
Autre journal :
Le Telegraph


Habillez-vous ou vous resterez toute votre vie en prison... 


A-t-on affirmé à notre randonneur en tenue de peau sad


Stephen Gough, le randonneur nu, a été prévenu qu'il risque de rester toute sa vie
en prison s'il continue à refuser de se vêtir en public.


L'ancien Royal Marine, vétéran de 2 marches "chaussures seules" de Land's End
à John o'Groats a passé le plus clair des 4 dernières années en isolement dans des prisons
écossaises après s'être dévêtu au cours d'un vol vers Édimbourg.
Depuis il a refusé de revêtir l'uniforme de prisonnier ou de se présenter habillé
devant une cour de justice entrainant de nouvelles condamnations pour outrage à magistrat.


Cette semaine il a été déclaré coupable d'atteinte à l'ordre public après son arrestation
alors qu'il quittait la prison de Perth en décembre où il venait de purger une peine de 12 mois
pour le même délit. Comme les fois précédentes, la police l'attendait à la porte de la prison
pour l'arrêter de nouveau.


La Shériff Lindsay Foulis a dit à ce père de 2 enfants, âgé de 50 ans, qu'il n'y avait pas besoin
d'une "boule de cristal" pour comprendre que le même scénario se répèterait s'il continuait à refuser
l'offre de rejoindre son domicile d'Eastleigh, Hampshire en échange de son acceptation à se vêtir.


Ordonnant des expertises psychologique et psychiatriques elle a dit :
"Quand le jour viendra de votre libération, vous serez à nouveau appréhendé et le même processus
se reproduira". Mais M. Gough qui se défend lui-même après avoir remercié son avocat l'an passé,
a répondu qu'il acceptait l'idée qu'il devrait « peut-être » rester en prison a jamais et a ajouté :
"Ceci concerne la liberté individuelle".


On estime que la dernière condamnation a couté plus de 200.000 GBP (180.000 €)
au contribuable, chiffe qui paraît devoir continuer à augmenter.


M. GOUGH a fait sa première marche nue à travers la Grande Bretagne en 2003,
marche pendant laquelle il fut arrêté 15 fois et passa 140 nuits en prison, principalement en Écosse
où les autorités ont une vue plus étriquée de la nudité qu'en Angleterre et au Pays de Galles.
Il a terminé sa seconde marche deux ans plus tard avec son amie d'alors Melanie Roberts.


Mais c'est à son retour d'Édimbourg pour le procès en appel contre les précédentes condamnations
pour outrage à magistrat qu'il s'est dévêtu à bord d'un vol matinal au départ de l'aéroport de Bournemouth.
Ses supporteurs l'ont poussé à faire appel contre les condamnations, pour outrage à magistrat,
citant des arrêts de cas similaires concernant des manifestants antinucléaire à Faslane.
Ils affirment que son comportement ne constitue pas "un réel trouble pour la communauté"
bien que certains se sentent de plus en plus désappointés par son refus de coopérer.


On dit qu'il a fait capoter, en sortant nu de la voiture, un arrangement qui aurait permis
de le conduire nu de sa prison jusqu'en Yorkshire sous escorte policière.
Bob Janes, journaliste et supporteur, a dit :
"Ca parait sans fin. Les deux côtés sont trop intransigeants mais la loi est plus forte que lui.
Il garde un groupe de supporteurs assez loyaux mais beaucoup pensent qu'il va trop loin.
Je suis moi-même naturiste, mais je ne ferai pas de prison pour cela".


Merci à Hervé et Jérome pour cette traduction de l'article ci-dessous


2010steve1.jpg


Sheriff Lindsay Foulis told the 50-year-old father of two that it did not
require "crystal ball gazing" to realise that the same scenario would be
repeated if he continued to decline the offer to return to his home in
Eastleigh, Hampshire in return for wearing clothes.


Ordering psychological and psychiatric reports she said: "When the day comes
for you to be released, you will be apprehended and the same process gone
through again." But Mr Gough, who is now representing himself after parting
company with his lawyer last year, said he accepted he could "potentially"
remain in jail forever and added: "This is about individual freedom." It is
estimated that the latest round of imprisonment has cost the tax payer in
excess of £200,000 - a figure which looks set to keep mounting.


Mr Gough completed his first naked ramble across Britain in 2003 during
which he was arrested 15 times and spent 140 nights in jail, mainly in
Scotland where the authorities hold a dimmer view of public nudity than in
England and Wales. He finished his second hike with his then girlfriend
Melanie Roberts three years later.


But it was while returning to Edinburgh to appeal against contempt of court
convictions in Scotland that he undressed on board an early morning flight
from Bournemouth airport. Supporters have been urging him to appeal against
his convictions for breach of the peace, citing rulings made in cases
involving anti-nuclear protesters at Faslane. They say his behaviour does
not constitute a "serious disturbance to the community" though some have
grown dismayed at his refusal to co-operate.


He scuppered a deal to drive him naked from prison to Yorkshire under police
escort by getting out of the car, it was claimed. Journalist and supporter
Bob Janes said: "This seems like it will carry on and on. Both sides are too
intransigent but the law is bigger than he is. He has still got a fairly
loyal band of supporters but a lot of people think he has gone too far. I am
a naturist myself but I am not doing jail time for it."


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#19 16-01-2010 14:28:01

Didier
membre

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Steve, dans le domaine du naturisme, est en train d’ouvrir les portes de l’obscurantisme.
Il les ouvre à sa façon puisque les gongs sont visiblement grippés.
Il bouscule l’ordre établi tellement que certaines personnes en sont à réclamer des « expertises psychologiques et psychiatriques ».
D’autres, assimilent sa démarche à du messianisme.
Sur ce point, je concède effectivement que Jésus aurait dû, lui aussi, subir une telle expertise.
Cela aurait évité (puisqu’il aurait été reconnu « fou ») que 2000 ans plus tard, des millions de personnes à travers le monde adhèrent à son mouvement.


C’est vrai que se montrer nu nuit gravement à la bonne santé de la société.
Heureusement, cette même société a su préserver certaines valeurs que l’on retrouve dans :
- des jeux vidéo où il faut « jouer » à détruire tout ce qui bouge,
- des émissions où le seul but est de pulvériser l’autre pour arriver avant lui,
- l’invention du mot VIP pour désigner des personnes TRES importantes et qui ont droit de préséance,
- le fait que tourner quelqu’un en ridicule ou le traîner dans la boue dans les médias soit devenu quelque chose de normal,
- le fait qu’avoir une Rolex à 40 ans et une grosse voiture plutôt qu’un cadran solaire et une petite maison dans la prairie soit le summum de la réussite.


Mais c’est vrai, je le répète, se montrer nu nuit gravement à la bonne santé de la société.
Il a été en effet démontré maintes fois que les gens, lorsqu’ils sont nus, communiquent facilement, rapidement, aimablement. En gros, les barrières tombent et la cohésion commence à s’installer.
Cela nuit donc gravement à l’équilibre, au consensus général et précaire qui nous a mené jusque là.
Une société se doit d’avoir ses limites, synonymes de cohésion sociale.


On ne peut pas continuer à tolérer que des gens se promènent nus dans les bois, un sac à la main pour ramasser ce que d’autres auront intentionnellement jeté par terre.
On ne peut pas laisser des gens se promener nu, un appareil photo à la main, pour garder le temps d’une vie éphémère le souvenir d’une nature éblouissante.
On ne peut pas laisser des gens s’allonger nus sur le dos à regarder les étoiles un soir d’été et s’interroger sur le fait qu’ils sont là à pouvoir les regarder.
On ne peut pas laisser deux amoureux, regarder le soleil qui se lève au loin en se tenant par la main, nus au bord de la plage.
On ne peut pas laisser faire cela. C’est beaucoup trop dangereux. Cela crée en effet un désordre terrible dans l’esprit de ceux qui sont spectateurs de ce genre d’attitude.
Ils ne peuvent pas comprendre cette communion et cette paix qui envahit l’homme lorsqu’il se retrouve nu au milieu de la nature. Ils ne peuvent pas non plus soupçonner l’humilité qui s’installe chez un individu dans de tels moments.
Non, ils ne peuvent pas comprendre… tant qu’ils n’ont pas essayé et laissé au vestiaire tous les préjugés qu’ils ont acquit ou qu’on leur a mis dans la tête durant des années.


En disant tout ça, j’ai un peu l’impression d’enfoncer des portes ouvertes.
Aussi, à défaut d’avoir les clés pour ouvrir ces fameuses portes de l’obscurantisme naturiste, on peut toujours tenter de mettre quelques gouttes d’huile sur ces gongs qui sont tellement rouillés.


Didier de Poissy 78 (Yvelynes)
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage


adh3.jpg

Hors ligne

#20 18-01-2010 15:50:38

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

.....................................................................
logoguardian.gif


L'homme est né libre, et partout il est dans les fers


Du contrat social (1762), Jean-Jacques ROUSSEAU
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Jacques_Rousseau


Le Randonneur Nu nous fait paraitre idiots


Pourquoi, comme l'a compris à ses dépens Steve Gough,
les Grands Bretons sont-ils à ce point terrifiés par la nudité ?



andrew_anthony.jpg


Article d'Andrew Anthony, du Guardian
__________________________________


La semaine dernière s'est déroulée une attaque caractérisée des libertés
civiques au nom de la paix. Un homme qui aime à se promener avec un sac à
dos s'est vu annoncer qu'il pourrait passer la fin de sa vie en prison.


Le sac à dos, dans ce cas, n'est pas la cause de cet avertissement sans
appel. Il ne contenait pas de bombes, réelles ou factices. Le problème était
ce que l'homme, Stephen Gough, portait sous le sac à dos: rien.


Gough est plus connu comme le Randonneur Nu, un ex-marine, qui a passé une
bonne partie des sept dernières années parcourant la campagne vêtu de rien
d'autre qu'une paire de chaussures de marche et un chapeau. Il a passé le
reste de ce temps dans des postes de police, des tribunaux, et des prisons.
Il a subit plus de 20 arrestations, presque toutes en Ecosse.


Juste avant Noel, il a été libéré de la prison de Perth, après avoir purgé
sa deuxième condamnation consécutive à 12 mois de prisons pour atteinte à
l'ordre public. La température était inférieure à zéro et il avait neigé.
Dans ces conditions quiconque cherchant à être offensé aurait eu besoin d'un
microscope.


On s'autorise à penser que le policier attendant Steve Gough à la sortie de
la prison ne disposait pas d'un tel équipement. Il a été néanmoins
immédiatement ré-arrêté.


Quiconque présent samedi soir à Glasgow, Edimbourg ou tout autre ville
britannique sera certainement très étonné que la constitution morale de
l'Ecosse est à ce point faible qu'il faille prendre de telles précautions
pour la prémunir contre la vue des organes génitaux gelés de Steve Gough. A
une époque où les caleçons peuvent être équipé d'explosifs, quel ordre
public Steve Gough peut-il mettre en danger sans pantalon ?


Bien sûr, ceux qui transportent des engins incendiaires dans leurs
sous-vêtements n'auraient pas beaucoup de temps à consacrer au Randonneur
Nu. Dans l'éventualité peu probable qu'Al Quaida prenne un jour le pouvoir,
ils lui tomberaient dessus comme une tonne de briques. Littéralement. Et
cela devrait nous donner à penser, car dans les conditions actuelles, la
distance entre les autorités écossaises et ce tas de fanatiques religieux
est vraiment trop faible.


Où en est la Grande Bretagne vis à vis de la nudité? Même dans les saunas,
nous nous accrochons à nos serviettes, comme à des lignes de vie. Et
pourtant les poitrines dénudées tapissent les pages des tabloïdes, les bars
de lap-dancing polluent les rues de nos villes et la pornographie la plus
proche de la médecine légale est disponible d'un clic de souris.


On croit que l'on ne peut accepter la nudité que dans un cadre sexuel. La
nudité pour la nudité, et bien c'est suspect. Un commentateur de radio a
avancé que Steve Gough pourrait être un pédophile contre lequel nos enfants
devraient être protégés, comme si le port de vêtement était la marque d'une
saine sexualité.


Le comportement de Gough est évidemment inhabituel. Mais anormal, n'est pas
synonyme de criminel. Bien qu'il ait été jugé coupable d'avoir enfreint la
loi, il est difficile de trouver quel délit il a commis. Toute société qui
croit qu'il doit être en prison a perdu de vue le principe de base de la
liberté."L'homme est né libre" a écrit Rousseau, "mais il est partout enchaîné".


A sa manière quelque peu excentrique, Stephen Gough a cherché à rompre ces
chaînes.  Il peut avoir tord, il peut se fourvoyer, mais il n'est pas
malfaisant. En le traitant comme s'il l'était, les autorités écossaises se
sont pris les pieds dans leur pantalon. Et cela finira par être beaucoup
plus dommageable que de ne pas en porter du tout.


Avec l'aimable traduction d'Hervé B. (texte original ci-dessous)

_____________________________________________________


Source : Andrew Anthony, The Guardian


The naked rambler is making us look silly
Why, as Stephen Gough has found to his cost,
are the British so terrified of nudity ?


Andrew Anthony guardian.co.uk, Sunday 17 January 2010 Article history



Last week saw a flagrant attack on civil liberty mounted in the name of peace.
A man who likes to walk around with a rucksack was told that he may have to spend
the rest of his life in prison.


The rucksack, in this case, was not the cause of this draconian warning.
It contained no bombs, real or fake. The problem was what the man,
Stephen Gough, wore underneath the backpack: nothing.


Gough is better known as the Naked Rambler, an ex-marine who has spent
most of the past seven years trekking around the countryside in nothing more
than a pair of hiking boots and a hat.
The rest of that time he has spent in police stations, courts and prisons.
He has been arrested on more than 20 occasions, nearly every time in Scotland.


Just before Christmas, he was released from Perth prison, having completed
his second 12-month sentence for breaching the peace.
The temperature was below zero and snow was on the ground. In the circumstances,
anyone looking to take offence would have had need of a microscope.


It's believed that the policemen waiting for Gough outside the prison had no
such equipment. Nevertheless, he was immediately rearrested.


It may come as a surprise to anyone who's spent a Saturday night in Glasgow,
Edinburgh or any other British city to learn that Scotland's moral constitution
is so delicate that it requires such zealous protection from the sight of Gough's
frozen genitalia. In an age when underpants can be rigged with explosives,
what peace does the pantless Gough breach?


Of course, the kind of people who carry incendiary devices in their underwear
would have little time for the Naked Rambler. In the unlikely event that al-Qaida
ever gained power, they'd come down on him like a ton of bricks. Literally.
And that should give us pause for thought, because as things stand there's not
nearly enough distance on this matter between the Scottish authorities
and a bunch of religious fanatics.


What is it about Britain and nudity? Even in saunas we hold on to towels as though
they were lifelines. Yet bare breasts are the wallpaper of tabloid culture, lap-dancing
bars litter the nation's high streets and the most forensic pornography is available
at the click of a mouse.


It's as though we can only accept nudity if it's sexualised. Nudity for nudity's sake – well,
that's deeply suspect. One commentator on radio suggested that children needed to be
protected because Gough could be a paedophile, as though clothes were confirmation
of a healthy sexuality.


Gough's behaviour is obviously unusual. But abnormal is not the same thing as criminal.
While he has been adjudged to have broken the law, it's hard to see what crime he has
committed. Any society that thinks prison is the correct place for him has lost grip of a
basic principle of liberty.
"Man is born free" wrote Rousseau, "but everywhere he is in chains".


In his own eccentric way, Stephen Gough has been trying to break those chains.
He may be wrong, he may be misguided, but he's not evil. In treating him as though he were,
the Scottish authorities have got their knickers in a twist. And that will prove far more
damaging than not wearing any knickers at all.


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#21 24-01-2010 21:33:53

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Petit retour en arrière pour mieux comprendre la personnalité de Steve Gough :


From the dailyrecord.co.uk - Jan 23 2004
Starkers Raving Mad
Wife's blast as naked Stephen finishes ramble
Exclusive By Maggie Morgan


NAKED Rambler Steve Gough completed his 1000-mile walk from Land's End to John O'Groats yesterday.
On the way, he has picked up six court appearances in Scotland 15 in all and jail time for offending public
decency, but he insists it is his right to strip off anywhere.


Last night, his estranged partner told the 6 ft 4 in crank to take a hike if he thinks he has earned a warm
reception at her home. As Stephen celebrated by cracking open the bubbly, humiliated Alison Ward warned
him: "Put your clothes back on or you will never see your kids again."


In his quest to walk the length of Britain in the nude, the 44-year-old former Royal Marine has left three
silent victims - his partner and two young children. Alison, 39, the mother of Gough's seven year-old
daughter and six-year-old son, said: "It is an achievement for him to have walked the length of the country
but the cost to him is much greater.


"He has deserted his children and left behind emotional wreckage which has been devastating.
And all this simply because he refuses to compromise his belief in the right to go naked wherever he wants.


"He has also lost all contact with our son and daughter. I cannot think of any reasonable explanation
for a man to simply stop seeing his children. He has not tried to phone us and I have no idea when he will
make contact again". "When we decided to have a family, the deal was that he would be committed to us
for the future. He has not stuck to this deal".


Gough, who has landed in trouble with almost every authority the length of Britain, was released from prison
just a week ago after spending nearly five months behind bars.


He still has outstanding cases at courts in Inverness, Perth and Dunns in Berwickshire.


He showed a stubborn character in finishing his nudey odyssey in near-freezing temperatures.
Alison, who lives in Eastleigh, Hampshire, admits she was attracted to his single-mindedness
when they met in 1992. But it finally drove them apart after weird and worrying incidents.


Alison said:
"He could be stubborn but he wanted to change society for the better and I admired him for that".


When the couple's daughter was born in 1996 followed by a son in 1997, Gough proved himself to be a good father. Until, that is, summer 1999 when the family drove to a beach near Christchurch, Dorset, for a day out.


Alison recalled: "As we were getting ready for a swim, without saying anything Steve suddenly tok
all his clothes off and marched down the beach into the water completely starkers.


"I called after him, panic-stricken that it wasn't a nudist beach but he wasn't listening.
The beach was packed with families and kids. They were all staring. I was mortified.


"A man nearby yelled, 'Pervert' at him but Steve wasn't put off in the slightest.


"He went for his swim and returned with a triumphant look on his face.
I was fuming and hissed at him that I could not believe he had done that".


Gough's reaction stunned Alison. "He announced that we are all born naked and we shouldn't be ashamed.
He said he was a free man". "Steve refused to promise that he would never strip off in public again but
he agreed to at least give me fair warning. I wanted to make sure the kids and I weren't with him".


The subject did not rear its head again until the summer of 2002.
By this time, they had moved to Vancouver in Canada, seeking a change of life.


Alison said: "Soon, Steve, was going naked swimming all the time, even at roadside lakes".
When Alison's parents came to visit, things got even worse.
On the second day of...


SVP Si vous avez un peu de talent et de temps, merci d'en assurer la traduction wink


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#22 25-01-2010 22:52:16

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Voici donc le dernier courrier de steve Gough reçu en fin de semaine.


20100115_gough.gif


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#23 26-01-2010 22:27:58

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Vendredi 15 janvier 2010


Chers Jacques et Sylvie,


Merci pour votre carte.


Les dernières nouvelles :
J'ai été à nouveau arrêté le 17 décembre, alors que je quittais la prison.
J'étais nu et deux policiers attendaient à la sortie.


Depuis, j'ai été convaincu de trouble à l'ordre public devant le tribunal du
Sheriff de Perth, le 11 janvier 2010. Je me suis présenté nu devant la Cour
et j'ai posé des questions aux témoins :
Je leur ai demandé (il s'agissait de deux policiers) s'ils pensaient que le corps
humain était indécent, malfaisant, effrayant, choquant ou offensant ?
Les deux témoins répondirent "non" à toutes ces questions.


Toutefois, lorsque je leur demandai si le fait de déambuler dans l'espace public
changeait quelque chose à cet état de fait, les deux répondirent "oui".
Lorsque je leur demandai en quoi le fait d'être en public pouvait rendre nuisible
une chose autrement innocente, ils répondirent : "parce que c'est déplacé".
Ceci, bien sûr, n'est qu'une opinion et pas une raison, ce fut néanmoins suffisant
pour convaincre le juge de ma culpabilité.


Peu importe, j'ai beaucoup appris sur la manière d'interroger des témoins,
et comment ils essaient d'éviter de donner des réponses directes.
Je pourrai l'utiliser à mon avantage.
Je déposerai également un recours contre cette décision.


Pour l'instant, le jugement n'a pas encore été rendu. En effet, le juge, qui
a déclaré que j'étais un homme aux convictions bien arrêtées, trouvait
étrange que je refuse d'être libéré sous la conditions de porter des vêtements.


Qu'attend-t-il donc d'un homme aux convictions bien arrêtées ?
En conséquence, il a différé son jugement jusqu'au 8 février, le temps jusque
là étant mis à profit pour établir un rapport psychiatrique.


Pas de souci, j'ai déjà eu de nombreuses entrevues avec des psychiatres, et aucun
d'entre eux ne m'a trouvé dérangé (et ce ne sera de nouveau pas le cas cette fois-ci !).


Je me porte bien et le moral est bon. Je m'accommode du froid
(il a neigé en Ecosse) mais, s'il venait à faire trop froid, je remplirais l'évier
d'eau chaude pour y tremper mes pieds jusqu'à ce que la chaleur me monte
au visage. C'est (presque !) comme d'être dans un bon bain.


D'avoir perdu ce procès renforce encore ma conviction que mes arguments sont
vrais ; d'ailleurs, vu la faiblesse des arguments que l'on m'oppose, je suis
surpris qu'ils puissent convaincre une personne douée de tout son bon sens.
Quelle puissance il y a dans des habitudes ! Je dois donc insister encore
plus pour rompre cette malédiction.


Prenez soin de vous. Amitiés - Steve



Traduction faites par notre ami Blaise


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#24 09-02-2010 22:20:15

sylvienature
Présidente de l'APNEL

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

BBC.gif


NOUVELLE CONDAMNATION DE STEVE A DEUX ANS DE PRISON POUR "TROUBLE A L'ORDRE PUBLIC"


200911cartenoel1.jpg


Notre ami Bruce vient de nous informer que Stephen GOUGH est de nouveau condamné à 21 mois de prison !
Source : http://news.bbc.co.uk/1/hi/scotland/tay … 504762.stm


Naked rambler's longest sentence


A man known as the naked rambler has received his longest sentence yet for refusing to put his clothes on.
Stephen Gough, 50, was jailed for 21 months after being found guilty of breaching the peace and being in contempt of court. Gough turned down an offer of freedom if he got dressed - and was warned he could spend many more years in prison.


The former Royal Marine, from Eastleigh in Hampshire, has been behind bars for much of the past seven years.
He was jailed for a year for walking naked in Perth after being freed from prison,
and for a further three months for contempt for conducting his trial in the nude.


Sheriff Lindsay Foulis also added the 180 days he had left to serve when he was released
midway through his previous 12-month sentence last December.
On the past two occasions when he has been freed from jail, officers from Tayside Police
were waiting at the jail gates to rearrest him.


Sheriff Foulis told Gough the same process was likely to occur "again and again and again".
"A number of your recent convictions have arisen in similar circumstances," he said.
"You have more or less been apprehended when you have been released from prison.
"I suppose it doesn't need an expert in crystal ball gazing to anticipate that if I impose
a custodial sentence then in so many months time a similar scenario will arise."


Gough told Perth Sheriff Court he accepted it was "potentially" the case that he could remain
in jail forever - apart from the few seconds of freedom he enjoys every six months or so.



He denied his nakedness was a breach of the peace or an affront to the court.


Sylvie FASOL du 91 (Essonne)
Présidente de l'APNEL


adh3.jpg

Hors ligne

#25 17-02-2010 23:31:49

jfreeman
Administrateur

Re : Steve Gough, dernier "prisonnier politique" en Europe

Voici donc le dernier courrier de Steve Gough reçu en fin de semaine.


20100212steve1.gif
20100212steve2.gif



Traduction en français :


Vendredi 12 février 2010


Bonjour Jacques et Sylvie,


Merci pour votre lettre, et pour les articles que vous m'avez envoyés.
Je suppose que vous êtes au courant du fait que, le lundi 8 février,
j'ai été condamné à 21 mois d'emprisonnement.
Soit : 12 mois pour "atteinte à l'ordre public", 3 mois pour "offense à la Cour"
et 6 mois qui restaient de ma précédente condamnation.
En tenant compte des remises de peine, je serai relâché à la fin janvier 2011.
J'ai donc une année à purger.


Voici ce que le Shérif a cité d'un précédent appel à la Haute Cour (2007),
à propos de la nudité devant un tribunal (appel qui fut rejeté, mais j'en demanderai la révision) :
"A mon avis, le fait d'apparaître nu devant un tribunal, quels que soient les crimes
que cela peut constituer, est indubitablement une offense.
La Cour est habilitée à faire observer des standards de décence et de bienséance
quant à l'habillement et à la tenue des personnes présentes, qu'elles le soient à titre de témoin,
d'hommes de loi, de jurés ou d'accusé. Une conduite telle que celle de l'accusé [moi]
n'est pas seulement de mauvais goût. Elle peut offenser, bouleverser ou effrayer les personnes présentes.
Elle peut distraire les protagonistes du procès des aspects fondamentaux de celui-ci.
Elle rend plus difficile encore la tâche du Président de la Cour, juge ou shérif.
Par toutes ces manières, elle entrave l'exercice de la Justice"
(par le vice-président de la Haute Cour de Justice écossaise).


Vous aurez constaté qu'il use de termes tels que "décence", "de mauvais goût" et "bienséance",
qui ne sont que des opinions. La Justice devrait être au-dessus des opinions subjectives.
Si l'on cherche ce qu'il y a derrière la rhétorique, il n'y a aucun fondement sur la vérité.
Comment "l'exercice de la Justice" peut-il être assuré lorsque la priorité est donnée
à la subjectivité et aux parti-pris, par rapport à la vérité objective.


Plus je regarde et analyse en détail les décisions prises à mon encontre,
et plus je réalise qu'elles sont truffées de lacunes béantes dans leur logique.
Or, tout ce qui est entaché de telles fautes structurelles finira par s'effondrer.
Ceci me donne une grande confiance.
Le sens de la vérité que j'ai ressenti s'en trouve ré-affirmé et je m'en trouve encouragé
à maintenir ma position et à mettre en question ce qui est faux.


J'aimerais avoir plus de détails à propos de la victoire de Jean-Pierre DAVID (Irwin) en Espagne.
J'aimerais surtout connaître les arguments qu'il utilise pour se défendre.
Y aurait-il un moyen par lequel je puisse obtenir un rapport à ce sujet ?
N'est-il pas étrange que, dans un pays, on soit mis en prison pour avoir été nu en public,
alors qu'on ne l'est pas dans un autre ? C'est dément ! je lui ai écrit précédemment,
mais sans obtenir de réponse. Malheureusement je ne parle pas français (ni ne l'écris) ;
toutefois, j'ai commandé un livre de français à la bibliothèque mais je ne l'ai pas encore reçu.
N'empêche, "là où il y a de la volonté, il y a aussi un chemin" (vieux proverbe britannique).


Comme vous vous en êtes probablement rendu compte, je me sens fort et déterminé.
Je ne renoncerai pas, qu'importe le temps que cela prendra.
Sans liberté, la vie n'est pas vécue pleinement - et je veux vivre ma vie pleinement.
Je ne serai pas satisfait à moins; se contenter de moins, c'est être moins que ce que nous sommes.


J'espère que toi et Sylvie allez bien.


Amitiés


Stephen


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.4.8